Les billets positifs

Bonjour,

Alors comme je l’évoquais dans mon précédent article je vous sollicite pour partager un projet bienveillant que j’ai débuté mi avril. J’ai réfléchi comment à mon niveau,  je pouvais faire mon Amélie Poulain ou mon Meik Wiking. J’ai trouvé une idée rapidement. Elle est gratuite, créative et plutôt sympa.

04122014

Cela consiste à écrire ou imprimer (comme vous préférez) des citations positives ou des petits défis ou faire des dessins, bref tout ce que vous voulez tant que c’est positif et que ça tient sur des petits bouts de papiers.

Personnellement je signe chaque billet : « Caroline de la ligue des Optimistes de France » association dont je suis membre depuis cette année.           signature_LOF

Voici des exemples qui seront plus parlant :

  • Défis du jour : Au cours de votre journée employez les mots « optimisme » et « gratitude »; Don’t worry be happy : aujourd’hui j’oublie mes soucis; Pendant une journée je me retiens de râler si je sens que je vais craquer alors j’inspire et j’expire lentement 3 fois; Soyez l’acteur de votre vie et préférez jouer une comédie plutôt qu’une tragédie » Moteur ; gardez le sourire quoiqu’il peut se passer; demandez-vous comment répandre du bonheur autour de vous en sachant que le bonheur et la joie sont contagieux; faîtes 3 compliments sincères; Dîtes les raisons de votre amour à un proche, remplacez vos pensées négatives par des positives ça s’appelle du recadrage »  etc… (Copyright : Maman souriante)

 

  • Citations :

Les bonnes choses prennent du temps; Le bonheur c’est aimer ce que l’on a; Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté; Il en faut peu pour être heureux – Baloo; L’unique personne qui vous accompagne toute votre vie c’est vous-même alors prenez soin de vous; Ne laissez pas la tristesse du passé ou la crainte de l’avenir vous voler le bonheur du présent; Je ne perds jamais, soit je gagne soit j apprend – Nelson Mandela; Il ne faut pas attendre d’ être parfait pour commencer quelque chose de bien – l’ abbé Pierre etc…

P1270615

  • Réflexion sur un mot positif :  – RESPECT : des autres, des animaux, de soi, de notre planète… ; – CONFIANCE en soi, en l’avenir, qu’après la pluie vient le beau temps…

 

  • Divers : vous pouvez bien sûr partager également un poème, un texte multilingues (souhaiter une bonne journée en plusieurs langues par exemple) faire un dessin ou pourquoi pas partager une blague, n’importe quoi tant que cela est positif. Je ne doute nullement de votre créativité !

Ainsi nous contribuerons peut être à égayer la journée de nos voisins, ou de parfaits inconnus, ça n’a pas d’importance. Recevoir autre chose dans sa boîte aux lettres que des factures ou des publicités vous ne trouvez pas cela délicat ? A la manière d’un sourire, ces petits billets ce ne sont pas grand chose mais ne sous-estimons pas l’ impact positif qu’ils peuvent avoir sur la journée de plusieurs personnes alors pensez-y. Le monde est en interdépendance constante, ne l’oublions pas. En outre, l’optimisme n’ayant pas de frontière c’est valable pour la Belgique, Le Canada, la Suisse, bref tout le monde 😉 N’hésitez pas non plus à partager cette page.

A vos marques, prêt, partez ! Puis distribuez ! 🙂

1507_test

Musique :

  • Joy – Tori Harper
  • One love – Bob Marley
Publicités

Le livre du lykke

Je vous avais résumé le livre du Hygge De Meik Wiking dans l’article « heureux comme un danois ». Je vous présente le livre du Lykke mais sans tout dévoiler. Non je vous laisse découvrir cette pépite de bonne humeur. Je vous avais parlé encore dans un autre article de « mon école idéale » avec les cours que j’aimerais étudier et bien Meik lui serait un de mes camarades de classe. Ce qu’il y a de bien avec l’imagination c’est qu’elle n’a aucune limite donc que tout est possible 🙂

Non, non je ne me suis pas encore mise au danois mais j’apprécie la plume de cet écrivain qui fait des livres sur le bonheur qui se lisent très rapidement agrémenter de dessins, statistiques, photos et comparaisons en tout genre. Il faut préciser qu’il a un boulot de rêve : président de l’institut de recherche sur le bonheur de Copenhague.

Dans ce livre il est question d’un tour du monde des gens heureux. L’écrivain se pose la question : qu est ce qui rend les gens heureux ?

Exemples de comparaisons : Meik passe du seigneur des anneaux à Dirty dancing ou Amélie Poulain à Winnie l’ourson sans problème.

exemple de son humour lorsqu’il nous apprend que dans son pays les soins de santé sont gratuits: « La série Breaking bad aurait été incroyablement nulle dans un contexte nordique  « voici vos médicaments, Walter. On se revoit le 5 » pas besoin de devenir un caïd de la drogue.

P1270607

Pour ce qui est des statistiques vous pourrez apprendre que c’est à Malaga que l’on trouve les personnes les plus souriantes, que les brésiliens sont les personnes les plus sympathiques du monde, que l’espérance de vie est plus élevée au Japon, que l’équilibre vie professionnelle vie privée est le plus haut aux pays-Bas (quel jeu de mot involontaire de ma part), 45% des trajets des danois se font à vélo.

Petite parenthèse : Faire du vélo très bien mais comment être sûr de savoir le reconnaître. Voici quelques inspirations d’Amsterdam décoté pour vous :

hahaha !

Ce livre regorge de plusieurs anecdotes qui laissent rêveuse tel que « un train au Danemark est quand même arrivé avec 5 minutes de retard. Tous les passagers ont reçu une lettre d’excuse signée du 1er ministre et, en compensation, une chaise design de leur choix ». ça me rappelle un épisode en Australie où on avait eu un petit accident de car lors d’une excursion (rien de grave c’était plus un accrochage) et bien à la fin de cette journée nous avons eu des excuses et la possibilité de contacter une psychologue.  ça me semble tellement inconcevable pour une française habituée aux grèves et/ou attendre plus d’une heure un train ou avion sans excuse…

L’entourage, le soutien, le partage et les rencontres compte beaucoup pour mesurer son bonheur. Là ça m’évoque une super soirée à l’étranger. J’étais avec ma meilleure amie et on a fait un repas improvisé multi nationalités avec d’autres backpackers. C’était la première fois qu’on se voyait, l’ambiance était très « auberge espagnole »; on se baragouinait en anglais avec des allemands, des britishs, des asiatiques…  Tellement sympa qu’on a continué par faire un tour en ville ensemble et qu’on a fini dans un pub (bon OK plusieurs…) 🙂

Il y a aussi plusieurs pages de « Projet bonheur » nous donnant des idées pour améliorer notre bonheur aussi bien que celui des autres. Et ça me donne une idée que je vous communiquerai prochainement car j’aurais peut être besoin de votre aide…

Un livre que je vous recommande chaudement bien qu’il se lise trop vite, on en voudrait encore… ( Wow j’ai tenu je ne vous ai pas spoiler les 6 piliers du bonheur).

Musiques :

  • People help the people – Birdy
  • Truly madley deeply – savage garden
  • Ray of light – Madonna

Mes petits bonheurs

C’est une rubrique régulière que l’on trouve sur le blog de Gaelle: https://pauseearlgreyblog.wordpress.com/

C’est un mélange de journal de gratitude et de prise de conscience des petits bonheurs du quotidien. Vraiment une idée brillante ça donne un cocktail de bonne humeur à relire pour les jours moins réjouissants. La recette pourrait être la suivante : mettez une bonne cuillère à soupe d’amour, ajoutez un soupçon de pleine conscience, une goutte de lâcher prise, un zeste de légèreté secouez puis délectez-vous.

bourgmai2009 021

Voici donc mes petits bonheurs qui me viennent spontanément :

  • Sentir les rayons du soleil sur ma peau
  • Masser et se faire masser
  • avoir un fou rire  à en pleurer
  • marcher pied nus dans l’herbe
  • se balader en forêt
  • apprendre plein de choses épatantes
  • siroter un Monaco l’été
  • boire un thé avec un bon bouquin l’hiver
  • Prendre un Ginger Ale dans l’avion (J’ignore pourquoi mais c’est devenu un rituel)
  • manger du chocolat noir (j’aime me dire que nous avons tous besoin de magnésium)
  • prendre l’apéro avec mes amis et du saucisson (autre petit péché mignon)
  • faire une soirée Pizza/Blabla avec des copines ou une voisine 😉
  • faire un câlin aux personnes que l’on aime
  • être tout simplement entourée de personnes positives, profiter de leur présence
  • voyager pour découvrir notre belle planète et rencontrer des personnes extras

IMG_0362

  • Méditer, se relaxer ou au contraire cogiter, philosopher, se remettre en question
  • dormir, se reposer ou au contraire agir, bouger
  • écrire, lire, gribouiller, photographier, peindre, cuisiner, danser, fabriquer ses propres produits etc… bref créer.
  • tirer des leçons de vie en observant ma fille.
  • Materner, aider ma fille à grandir.
  • se sentir écoutée, aimée.
  • se sentir utile, connectée aux autres puis atteindre la plénitude en se sentant carrément relié à l’univers !
  • voir le côté positif dans toute situation.
  • Mettre de la musique dans sa vie.
  • Apprécier le silence.
  • Savoir être bien, seule, puis avec les autres.
  • voir une comédie comme par exemple  le film Love actually ou juste se repasser pour la Nième fois le passage mythique où Hugues Grant danse entre le couloir et l escalier : https://www.youtube.com/watch?v=Cu9XEjC j’adore ! 🙂

index

 

What about you ? Savez-vous identifier aisément ce qui vous booste, ce qui vous permet de recharger vos batteries personnelles ? Quels sont vos secrets de bien être ?

J’ai débuté en vous parlant d’une Gaëlle (pause earl grey) et je terminerais avec une autre Gaëlle H si vous cherchez des recettes bonne pour votre santé, Bio, sans gluten, ou les conseils d’une naturopathe c’est par ici : https://laviehealthydegaelle.com.

Livres pour enfants

Voici les livres que ma fille ( 5 ans) ou ses cousins (le plus grand a 11 ans) apprécient :

dans les collections sympathiques je vous propose:

  • pour les plus petits : bébé koala – Nadia Berkanne. Petite fille à qui vit une ribambelle d’ aventures :

51T5vZ1IHpL._SX476_BO1,204,203,200_

  • Le loup – Orianne Lallemant:  Un loup fort sympathique : qui ne voulait plus marcher, qui voulait faire le tour du monde, le loup qui voulait être un artiste; qui découvrait le pays des contes; qui voulait être un super héros; qui voulait changer de couleur etc…

index

  • les p’tites poules de Christian JOLIBOIS et Christian HEINRICH. ces livres plairont autant aux enfants qu’aux parents. Humour et jeux de mots sont au rendez-vous. Ma fille les a presque tous :

index2

  • Max et Lili –  Dominique de Saint-mars et Serge Bloch. Permet d’aborder divers sujets de la vie quotidienne : n’aiment pas perdre, en ont marre de se dépêcher, regarde trop la télé,grand_père est mort etc…
  • Sam et Watson : voit avec leur cœur, ont confiance, préfèrent la paix, ont du courage… Sam un petit garçon et son chat philosophe Watson qui l’aide à grandir sereinement.index4
  • Olivia – Ian Falconner : Olivia, Olivia fait son cirque, Olivia reine des princesses et Olivia joue les espionnes. Humour décapant et tellement de similitudes avec ma fille qui porte ce prénom.
  • 41Gv527EMjL._SX386_BO1,204,203,200_

Pour les enfants qui ont besoin d’être rassuré au sujet de l’amour que leur porte leur parent je conseillerai ces 2 livres :

  • Mon Amour –  Astrid Desbordes
  • index
  • Je t aimerais toujours quoi qu il arrive – de Debi Gliori. A la première lecture je m’attendais à mieux mais ça plaît à ma fille donc on l’a lu souvent.

Sur le thème des émotions :

  • Ysee et croco sont en colère
  • Comment ratatiner les idées noires – de Catherine Leblanc
  • Les émotions de Gaston : je suis triste, j’ai peur , je suis en colère… C’est une licorne donc pour les fans c’est sympa mais histoire trop courte pour ma fille de 5 ans qui est habituée à des histoires plus longues.
  • Mes petites questions les émotions – Astrid Dumontet
  • le livre de mes émotionsStéphanie Couturier et Maurèen Poignonec
  • index

 

  • Cornebidouille : – Pierre Bertrand et M Bonniol. ils l’ont étudiés à l’école (moyenne section de maternelle) ça parle de sorcière qui vient lorsqu’on ne mange pas sa soupe.
  • Le zèbre qui ne voulait pas aller à l’école – Christine Beigel et hervé le Goff
  • Coline et Malo se disputent tout le temps – Karine dupont Beirhali et Lucie Brunellière
  • Charlotte aux fraises et le cours de danse. Pour leur apprendre la persévérance je le trouve agréable.

Pour les parents nostalgiques :

  • le monstre poilu – Henriette Bichonnier et Pef (c’est un livre que j’avais petite, on fait de la récup)
  • la belle lisse poire du prince de Motordu – Pef
  • Histoires du soir pour filles rebelles , 100 destins de femmes extraordinaires – d’Elena Favilli et Francesca Cavallo racontant à chaque page le destin d’une femme célèbre – Bon là j’avoue ma fille est encore petite on le ressortira pour plus tard.
  • index
  •  Quand ça va, quand ça va pas – Michel Cymes et Lure Monloubou dès 6 ans, qui explique le corps humain et les maladies (à conseiller pour ceux qui apprécient l’émission les pouvoirs extraordinaires du corps humain).

Pour finir si vous voulez des avis sur des livres jeunesses mais aussi de films ou de jeux vidéos ou simplement sourire avec ses anecdotes de bibliothécaire je vous laisse visiter le blog de My Everything Books (Elle fut ma première follower alors j’y tiens et je l’encourage ;))

Bonne lecture à vous !

 

 

 

 

Héritage familial

Pour se construire on a autant besoin de racines que d’ ailes. C’est pourquoi cet article aborde les racines familiales.

Nous aimerions répondre aux question : D’où viens-je ? Qui sont mes ancêtres ? Certes nous sommes tous poussières d’étoile, c’est un premier élément de réponse j’en conviens. Je ne vous cache pas que cet article est resté plusieurs jours en mode « brouillon ». Je ne savais pas comment m’attaquer à ce vaste sujet, dans quel sens le prendre. Je parle d’aller de l’avant mais parfois renouer avec son histoire peut permettre d’y voir plus clair.

Vous comprenez bien que je n’évoque pas ici les ressemblances physiques : Tiens ton enfant ressemble à l’oncle Gaston (c’est déjà mieux qu’une ressemblance avec le facteur lol).

On porte tous symboliquement un sac à dos familial plus ou moins lourd. A quoi ressemble le vôtre :

 

 

 

Il arrive parfois que rien dans notre histoire personnelle explique une émotion disproportionnée. Isabelle Filliozat parle de « pommes de terre chaudes ». c’est quand des parents ou autre génération antérieure n’ont pu résoudre des scénarios inachevés. On peut donc se retrouver à porter des émotions que nous ne comprenons pas tout simplement parce qu’elle ne nous appartiennent pas. Carl Gustav Jung disait « nous sommes des réponses à nos ancêtres ». Notre mission est de « réparer » ces blessures ou ses non-dits. Nous nous efforçons de faire mieux, de génération en génération afin d’améliorer notre famille.

Les parents pensant bien faire pour éviter de traumatiser leur progéniture évitent de parler de certains événements comme par exemple une perte d emploi, la mort de la grand mère, un avortement. Mais comme un enfant est une éponge en absorbant toutes les émotions, ils se sentent mal sans savoir pourquoi. Les non-dits insécurisent. Les adultes aussi on parfois ce pressentiment ( ils savent inconsciemment ce qu’on ne nous dit pas) notamment une femme trompée peut se sentir mal sans avoir conscience de la trahison de son mari.

En fait nous avons tous plusieurs petites voix à l’intérieur de nous : celles de nos ancêtres nous demandant de rejouer leurs vies, de guérir leurs blessures, de sortir de cette répétition; la voix de nos parents qui peut nous encourager ou au contraire nous limiter et enfin notre propre voix intérieure qui peut aussi nous auto-saboter ou nous booster (D’où l’importance d’être optimisme).

C’est une invitation à écouter davantage son corps et son intuition.

P1090211

Certains sont bloqués car inconsciemment ils ne veulent pas faire mieux que leur parent de peur de les blesser. Je pense à Frédéric Lenoir qui se sabotait pour rester inférieur à son père, il s’interdisait de faire mieux que lui. Après une thérapie il a réussi à se guérir, à se permettre enfin de réussir ( Heureusement pour nous d’ailleurs ^^).

C’est incroyable le nombre d’histoires de répétitions familiales : accident ou maladie au même âge ; perte d’un enfant, adoption, guerre, faillite, trahison et autres drames divers et variés. Tant que le problème n’est pas résolu il se reproduira éternellement. On parle d’ intrication lorsqu’une personne prend inconsciemment la place d une autre, par exemple un enfant qui « remplace » un précédent décédé. Il prend une place qui n est pas la sienne et pourra ne jamais se sentir à sa place nulle part s’il n’est pas au courant de l’histoire. Alors s.v.p évitez les non-dits.

Établissez votre arbre généalogique et observer les prénoms, les positions dans la fratrie, les alliances, les séparations , les maladies, les métiers et hobbies, la place de la femme par rapport aux hommes etc… peuvent vous donner des indices pour mieux comprendre votre vie actuelle, connaître votre famille afin de mieux vous connaître. Libérez vous du destin familial, changez pour amorcer un retour à une ère plus féminine (j’entends par là sortir du patriarcat).

Je sais d’où je tiens ma passion des voyages: J’avais un grand père Général (chef militaire) qui se déplaçait de pays en pays. J’avais également une grand mère Russe et en remontant plus en arrière j’ai également des origines allemandes et belges. Ainsi je me considère plus comme terrienne (voire extra-terrestre n’est ce pas Toutarmonie  😉 que française. Et vous ?

IMG_4023

Qu’aimiez vous enfant ? Quels étaient vos jeux préférés ? Pour ceux qui se sentiraient coincé, ou peu satisfait de leur vie actuelle ces questions peuvent être d’une grande utilité. Comment l’adulte peut oublier ce qui le rendait si joyeux  petit ?

Savoir garder une âme d’enfant avec la sagesse d’un adulte tel doit être le secret d’une vie épanouie.

Avant de vous quitter pour aujourd’hui, je vous raconte une petite histoire : Il était une fois une petite fille qui jadis, avait mangé du gruyère (ça lui donnait des aphtes, la pauvre). Bref j’étais euh pardon je voulais écrire « elle était » -> toute ressemblance avec une bloggeuse serait purement …réelle lol) chez mes grands parents et ma grand mère avait préparé son riz à la tomate. Je sais ça semble tellement basique comme plat mais le sien était vraiment délicieux, succulent, le meilleur de la Terre, est-ce que vous voyez ce que je veux dire, et je confirme que personne n’a su l’égaler à ce jour, rien que ça ! (non, non je n’ai aucune origine marseillaise).  Et bien je préférais souffrir dans ma bouche plutôt que de ne pas pouvoir en manger. Ah les enfants …

Musiques :

  • Katyusha – Ivan Rebrof
  • Mistral gagnant – Renaud
  • Girl you’ll be a woman soon – Urge Overkill

Confiance en soi

75 % des gens manqueraient de confiance en eux et la plupart doute, tremble devant la nouveauté et craint plus ou moins de ne pas être aimé. Donc ça y est vous vous sentez moins seul. Tout va bien, c est normal !

Maintenant au lieu de voir le côté négatif, voyez plutôt la crainte de ne pas réussir comme un atout, le doute comme une preuve de conscience, et que la peur de se tromper est un signe d intelligence. En quelque sorte plus il y a conscience plus il y a manque de confiance en soi face à la foultitude de choix se présentant à nous. En effet lorsqu on voit qu’une option possible le chemin semble sûr.

On doit différencier divers sortes de confiance en soi :

  • La confiance de base : la sécurité intérieure

Cette sécurité s’acquiert lors de nos premières années de vie. Celui qui n’aura pas reçu suffisamment de contact physique authentique, de réponses positives de ses parents à ses besoins risquera d’être défaillant dans ce domaine puisqu’il n’aura pas intériorisé assez de sécurité. Il a donc de plus forte chances d’être un adulte dépendant des autres ou d’un objet transitionnel tels que cigarette, alcool, nourriture, shopping… De cette manière il cherche à combler le vide, le silence et la peur d’être seul. Une des solutions est de guérir les blessures de l’enfant intérieur en se donner soi-même l’amour non reçu petit.

d98991jv
Anne Geddes fait de magnifiques photos de bébés
  • La confiance en sa propre personne, son identité

Il s’agit de retrouver son individualisation en se connaissant, d’avoir ses propres goûts, désirs, envies, pensées, besoins et limites mêmes si elles divergent des autres. Dans mon article  » 2 fois 4 conseils » je vous disais que l’autre est autre, de façon similaire je suis Moi, ne pas craindre de sortir du groupe, de s’opposer aux espérances de ses proches. Considérer l’autre d’égal à égal (ni supérieur, ni inférieur à soi). Arrêtez d’être trop gentil pour faire plaisir aux autres si cela vous fait vous sentir mal intérieurement (quand vous dîtes « oui » alors qu intérieurement vous vouliez dire « non »). Apprenez à faire vos propres choix et à les assumer dans le respect des autres. Il n’y a pas d’âge pour faire sa crise d’adolescence. Certains n’arrivant pas à se rebeller contre leurs parents donc il le font auprès de leur conjoint (il projette). Apprenez à mettre en avant votre potentiel, affirmez vous !

795295-Identity-1120x608
Image by John Hain 2015
  • La confiance en ses compétences

La compétence s acquiert par l activité et l expérience. On ne peut pas être expert lorsqu’ on débute dans une activité. On progresse à force d’entrainement. On apprend en se trompant donc se dire  : j ai le droit d échouer, de ne pas être parfait. C’est normal. Arrêtons de mettre en avant nos défauts et d’oublier nos qualités : Mettez en avant vos qualités et vos forces et travaillez un peu vos points faibles. Dîtes-vous « Je suis capable ». Nous nous évaluons sur la base de nos succès et échecs (je vous renvoi vers l article consacré aux échecs). Toute blessure non guérie peut empêcher la paix de s’installer. Les confiants échouent en moyenne plus que les autres tout simplement parce qu il ose plus que les autres. La  confiance en soi ce n est pas avoir peur de rater  c est en fait savoir perdre, savoir se relever, tenter encore et encore. Plus vous prenez de risque plus vous prenez confiance en vous. Tremblez mais oser !

c3

  • La confiance relationnelle

Nous avons vu nos parents interagir avec les autres. Ils sont notre première référence pour le meilleur et pour le pire. Ils ont pu transmettre la peur des autres, leur méfiance, leur jalousie (se comparer aux autres), leur rages etc…

Le rôle de la fratrie  a une grande influence également dans nos relations sociales. Dans les familles nombreuses les enfants ont appris au fil des années à demander, donner, refuser et partager plus facilement que les autres.

L’école enfin joue un rôle primordial : on a pu être rejeté, être bizuté, racketté par des élèves ou marqué par une phrase blessante d’un prof. Tout  cela marquera durablement l’enfant (NB : Je parle du négatif pour soigner les blessures mais bien sûr des interactions positives existent et ont un impact tout aussi important : des encouragements, du soutien donnent confiance).

Quand les premières rencontres avec les autres ont été blessantes on a du mal à  s’ouvrir par la suite. Quand on manque de cette confiance on se cache derrière des masques, on tente de passer inaperçue. Il faut se dégager du passé, ne plus se juger, développer votre empathie. Se répéter : J ai autant de valeur que les autres.  Aller vers l’autre c est aussi lui signifier qu’il est digne d intérêt, de mon attention.

P1060122

Le manque de confiance en soi est proportionnel à l absence de pouvoir sur soi. Quand on est contraint qu on doit obéir à des ordres la confiance s effrite. A l’inverse quand on se sen écouté, valorisé on a de plus en plus confiance en soi. Le défaut  de confiance en soi n est donc pas une caractéristique d une personne mais une conséquence d’une réaction face a un environnement ou une situation. La dépendance et l’isolement sont 2 causes de perte de confiance en soi. Il faut se détacher du passé, balayer ses croyances limitantes, les jugements reçus dans l’enfance. Ils n’ont plus lieu d’être dans le présent.

Comment se comporte une personne confiante ?  Elle écoute activement en regardant son interlocuteur dans les yeux, respecte le temps partagé de parole, à le sourire, se synchronise avec l’autre.

Conseils par rapport à vos enfants :

Tenter le plus possible de ne pas porte de jugement d éviter les « tu es… si ou ça » mais dire « Je suis mécontente de ton comportement ». Par contre quand c’est l enfant qui dis « je suis nul » alors reprenez le en utilisant TU :  « tu n as pas réussi cet exercice du premier coup, tu es en train d apprendre ». Dédramatisez les échecs, concentrez vous sur leurs forces. Si vous avez plusieurs enfants s’il vous plait ne les comparez pas entre eux, à la place mettez en avant leurs particularités.

Un enfant a besoin que l on encourage ses efforts, qu on respecte ses propres choix même s ils sont différent des nôtres. Laisser votre petit choisir ses vêtements, votre adolescent trouver son identité propre. Laissez les s’exprimer à leur façon. Évitez de projeter sur eux vos espoirs. Vous êtes maître de votre vie pas de la leur.

d35ead5a74ee1128ecf91eb49d98b
Photo de John Wilhelm

 

Laquelle ou lesquelles sont défaillantes chez vous ? Vous vous évaluez comment ?

Avec le temps je me bonifie et depuis ma séparation j’arrive à avoir la moyenne dans chaque type de confiance. Je me mettrais même une moyenne de 13/20 d’encouragement. En fait vivre auprès d’un pervers narcissique c’est ça qui détruit la confiance en soi ! Me retrouver seule est une sorte de seconde naissance.

En conclusion : La confiance en soi se nourrit de nos réalisations, du regard et paroles des autres. Reprendre confiance en soi c est guérir ses blessures et conquérir son autonomie. Avec l’âge le regard des autres nous importe moins et nous prenons de l assurance.

Livres :

  • Aidez votre enfant à prendre confiance en lui – Stéphanie couturier (elle propose aussi des livre pour les enfants qui sont agréables à lire)
  • Fais-toi confiance – Isabelle Filliozat (source de cet article)

Musiques :

  • Battle Symphony – Linkin Park
  • I try – Macy Gray
  • Starlight – Muse
  • Mr. Jones – Counting Crows

 

Affûtez vos sens

Il est important de savoir quitter notre mode « automatique » et de se reconnecter en pleine conscience à nos 5 sens.

Le toucher

Savez-vous qu’un bébé peut mourir s’il ne reçoit pas de contact physique? L’ocytocine, hormone sécrétée lors du toucher, contribue aux liens mère/enfant. Le contact physique renforce le système immunitaire, apaise, réconforte, atténue la douleur, chasse la peur etc… Par conséquent ne soyez pas avare sur les câlins, les étreintes, les caresses et les massages ! 🙂

En plus il existe des massages de toute sorte : réflexologie, shiatsu, californien, Balinais (mélange entre énergique et modelage douceur), Singapourien (anti-fatigue), Ayurvédique (en provenance d’Inde pour équilibrer les chakras), Tui Na (Chinois), Tahitien (avec du Monoï), Suédois (un peu douloureux parait-il mais les bienfaits se font sentir après coup), Hydromassage, aux pierres chaudes, massage sonore avec bol chantant et j’en omets sûrement. Je n’ai pas encore tout testé mais ça serait à mettre dans ma liste des choses à expérimenter avant de mourir :p

En contact avec la nature : Toucher des cailloux, des arbres, marcher pieds nus dans l herbe.

P1060152

L’ouïe

La musique adoucit les mœurs, elle permet un partage d’émotions et à la capacité de réunir une multitude de personnes très différentes. Vous l’avez sans doute constaté en vous rendant à un concert. Certes, j’apprécie le calme et parfois le silence mais j’aime aussi beaucoup la musique. Qui n’a jamais rattaché un souvenir à une musique ? Une musique peut nous rappeler notamment des soirées , une certaine époque, nous évoquer un voyage…
Saviez-vous que pour 54% des français le bruit serait la première nuisance devant la pollution et l’ insécurité.

P1270050

Dans la nature : écouter les oiseaux chantés, la pluie tombée, le vent qui murmure dans les branches des arbres ou encore le bruit des vagues. On trouve des CD de musique de sons de la Nature qui sont relaxants.

L’odorat

 La mémoire olfactive semble avoir une plus grande longévité que d’autres systèmes sensoriels. Ceci est du en grande partie par le fait que la mémorisation d’une odeur se fait par l’enregistrement de l’odeur, du contexte sensoriel et émotionnel. La mémorisation d’une odeur se fait alors implicitement et une odeur déjà perçue sera identifiée plus rapidement qu’une odeur inconnue.

Dans la nature : de l’herbe fraichement coupée, le parfum d’une fleur.

P1100410

Le goût

Ce sens est en lien étroit avec l’odorat. Prenez le temps de déguster un repas. Concentrez-vous sur chaque bouchée, mâchez lentement. Ajouter à un plat ordinaire des épices pour varier les saveurs. Se détendre avec un livre accompagné d’une tasse de thé fait partie des petits bonheurs. A contrario manger lorsque nous sommes enrhumés n’est plus vraiment un plaisir :/

P1070154

La vue

Prenez le temps de regarder votre quotidien d’un œil nouveau.

DSC_5960

Au contact de la nature : un lever ou un coucher de soleil évidemment ! A mon travail on a apporté des plantes et sur mon fond d’écran j’ai un paysage de cascade au milieu d’une forêt, ça aide pour faire des micro-pauses.

Musiques :

  • Skin – Rag’n’Bone man
  • Feel – Robbie Williams
  • Music – Madonna
  • Lay your hand on me – Bon Jovi

 

Identifier et guérir ses blessures psychologiques

Je vais aborder un sujet plus sérieux aujourd’hui car guérir ses blessures fait partie du processus d’éveil et il nous incombe tous de faire ce travail sur nous afin d’enclencher le changement.

Dans le livre « les cinq blessures qui empêchent d’être soi-même » Lise Bourbeau  recense 5 blessures principales que l’on ressent quasiment tous mais à des degrés différents. Généralement une à trois de ses blessures dominent et  conditionnent nos croyances, nos émotions et nos réactions. La plupart remontent à notre enfance. Lorsque nous sommes dans ses blessures, nous perdons notre objectivité et nous pouvons faire du mal à autrui. Je vous les présente succinctement :

P1200380

l’Abandon

La personne qui a cette blessure porte le Masque du dépendant, craint la solitude, a comme émotion majeure la tristesse et risque la dépression.

Pour s’en sortir elle doit prendre conscience de ses forces, apprendre à s’apporter soi-même l’attention qu’elle réclame aux autres, apprendre à s’aimer soi-même.

le Rejet

Elle porte le Masque du fuyant, craint de paniquer, l’émotion dominante chez elle est la peur , elle risque des angoisses et de se replier sur elle-même.

Pour se délivrer elle doit s’affirmer, prendre/trouver sa place dans ce monde.

l’Humiliation

Elle se cache derrière le masque du masochiste, elle craint inconsciemment la liberté, son émotion est dégoût et/ou la honte, elle risque le dégoût des autres.

Elle doit se donner le droit d’Être, de se sentir libre, de se dégager des opinions d’autrui.

Cette blessure peut aller de pair avec l’abandon afin de cacher sa dépendance aux autres.

l’Injustice

elle utilise le masque du rigide, son émotion est la colère, elle craint la froideur et risque des violences ou crises cardiaques. Elle est trop exigeante envers elle et en demande trop aux autres. C’est usant pour tous.

Elle doit apprendre à respecter ses limites et surtout à lâcher prise.

Cette blessure peut être sous-jacente à celle de rejet. En effet, l’ego d’une personne rejetée pourra la pousser à se cacher derrière l’injustice pour se protéger, ne pas reconnaître sa souffrance face à un rejet.

la Trahison

Elle se protège derrière le masque du contrôlant, elle est méfiante et impatiente, elle  risque la perte de contrôle, la torture.

Elle doit faire confiance, aux autres et à la vie tout en se faisant confiance.

 

Avez-vous l’impression de revivre certains schémas ? C’est normal puisque nos blessures émotionnelles se réactivent jusqu’à être libérées. Si elles remontent souvent à notre enfance c’est parce que petit nous n’avions pas la conscience, la volonté et la force intérieure de l’adulte qui nous permettrait de faire face à nos émotions négatives et de leur apporter résolution. Il nous importe de les panser à l’âge adulte. Ces anciennes émotions font tout pour se manifester dans le but de s’exprimer pour qu’on finisse enfin par les entendre. Plus on guérit ces blessures de notre enfant intérieur, et plus on devient vraiment soi-même.

Processus de guérison :

arc en ciel (1)

Prendre conscience de ses blessures, prendre le temps nécessaire pour les accepter, les exprimer, se pardonner et pardonner aux autres, se donner de la compassion et de l’amour inconditionnel.

Pour faire le lien des blessures avec l’ennéagramme selon les profils :

1 = Trahison             2 = Humiliation          3 = Humiliation

4 = Abandon              5 = Rejet                        6 =  Trahison

7= Abandon              8 Injustice                       9 = Rejet

Le verdict tombe pour moi c’est le « Rejet ». En explorant mon monde intérieur, maintenant ça me parle. Je prend conscience que je crois m’être sentie rejetée pour ne pas avoir été un garçon : Et oui je suis au milieu (pour un blog qui s’intitule la voie du milieu c est marrant) entre une grande soeur et un petit frère, ce qui explique que je faisais tout pour me démarquer de ma soeur et que j’avais un côté garçon manqué un peu à la manière de Laura dans la série la petite maison dans la prairie. J’aurais voulu offrir le choix du roi à mes parents mais non je suis une seconde fille. D’autre part le fait de me sentir différente (je suis gauchère on en a déjà parlé) doit également y être pour quelque chose… Mais je me soigne, je peux affirmer que tout va de mieux en mieux pour moi suite à mes prises de conscience de ces derniers temps 🙂

Comme j’aime bien vous raconter des petites histoires en voici une autre : Un copain connu au lycée m’a confié récemment qu’il avait eu peur en terminale d’être rejeté parce qu’il se qualifiait de « redoublant ». Il l’avait vécu comme un échec et il craignait d’être rejeté par notre classe parce qu’on était plus jeune que lui. Or, pas du tout, on l’a accepté tel qu’il était pour sa sympathie et sa bonne humeur. Il s’est très vite intégré à notre groupe. Ce que je souhaite vous faire comprendre c’est qu’il se focalisait sur son ratage alors que pour nous, ça ne comptait absolument pas. Nous n’attachons définitivement pas la même importance aux événements.

Je vous invite une fois de plus à l’introspection dans le but d’évoluer ou simplement mieux vous comprendre.

Rome 2011 1726222

Après il y a toute une palette d’autres blessures ou blocages émotionnels qui nous limitent et peuvent entraîner des comportements réflexes de protection. Je vous en fait une liste si certaines font écho en vous, il faudra creuser et donc vous ouvrir vers la première étape de guérison :

blessure de la perte d’un être cher (deuil non fait ou partiel) , de non écoute, de non reconnaissance, de maltraitance, d’indifférence, de dévalorisation, de pressions, de culpabilité d’exister (par exemple si son jumeau est décédé), culpabilité d’être un fille ou un garçon, ou toute autre sorte de culpabilité,  problème de relation avec son père, sa mère, ou avec sa fratrie, peur de déplaire, de ne pas être à la hauteur, hypocondrie, peur du changement, de l’engagement, crainte des responsabilités, impuissance, jalousie, impulsivité, manque de motivation, de ne pas avoir d’espace personnel, s’interdire d’être heureux ou de s’amuser, difficulté à être soi-même, incapacité à lâcher prise, auto-sabotage, problème avec l’autorité, manque de confiance en soi (blessure très fréquente on n’en parle prochainement), regrets, nostalgie ( personne qui n’arrive pas à vivre au présent), ne s’autorise pas à exprimer ses émotions, timidité, susceptibilité, menteur, se poser en victime, refuser de grandir, prise de risque important, d’agressions etc…

Pour finir sur une note positive : N’oubliez pas que nous avons tous en nous les ressources nécessaires pour nous en sortir, quelques soit la ou les blessures. Personne n’a une vie qui est un long fleuve tranquille, nous sommes tous façonnés par nos blessures d’enfance et nos expériences en tant qu’adulte. Trouvons la résilience en nous pour devenir meilleur et se sentir plus fort !

Notre prison est intérieure, émotionnelle et mentale tout comme notre plus grande liberté.

s-l300

Musique :

  • Everybody hurts – REM
  • All of me – John Legend
  • Going under – Evanescence
  • Save me – Remy Zero

 

Ménage de printemps

Changement de saison (même si certaines sont encore sous la neige ;)) profitons-en pour faire du tri. Armez-vous de sac poubelles et c’est parti !

Est ce que vous êtes du genre à tout garder, à penser un jour ça pourrait peut être servir ? ou vous trier régulièrement histoire de mettre de l’ordre tant dans vos affaires que dans votre vie ? Je suis de la seconde catégorie mais j’en connais plusieurs qui sont de la première…

Tout d’abord est ce que vous vous sentez bien chez vous ? est ce que vous avez fait de votre habitation un cocon douillet ?

dFXixniUcOGYMWWrgfXB7NsEynU

Pour Marie Kondo il ne faut garder que les objets qui nous rendent heureux et se débarrasser des autres. Elle préconise de ranger par catégorie et de ranger les affaires à un endroit précis. Ainsi en rangeant vos clés à un endroit précis de la maison vous éviterez d’avoir à les chercher partout. Jetez d’abord puis ranger ensuite ce qui reste. Elle conseille pour les familles de définir un endroit par personne, dans la mesure du possible, car le fait d’avoir un espace personnel rend heureux.

Si on commençait par votre garde robe : alors déjà enlevez tous les vêtements que vous n’avez pas porté depuis un an, ceux qui ne sont plus à votre taille, qui ne vous corresponde plus.  Pensez à les donner à des membres de votre famille ou amis qui pourraient être intéressés, ou apportez les à une association, ou encore vendez les. Personnellement je faisais passer les vêtements trop petits de ma fille aux enfants de ma cousine puis après je les ai récupéré et transmis à des collègues (plusieurs comme cela pas de jalouse et plusieurs heureuses à la fois). L’une d’entre elle m’a dit qu’après usage par sa fille elle les enverrai en Russie pour qu’ils servent à des enfants qui ont peu de moyen. Je suis ravie du devenir des vêtements qu’un jour j’ai acheté pour ma fille, ils tournent, vivent et même voyage !

Pour les sacs elle propose un rangement à la poupée rousse c’est-à-dire de ranger un sac dans un autre en laissant toutefois la lanière dépassé pour savoir quel sac est rangé à l’intérieur.

Photo 2004 290

Pour les chaussures elle conseille soit de les mettre sur une étagère soit de les ranger dans des boîtes.

Pour les livres garder vos favoris ou ceux qui demandent plusieurs relectures et donner ceux que vous avez aimé mais dont une lecture est suffisante. Vous pouvez les déposer dans un lieu public afin de faire du book crossing. Les  histoires de goûts ne se discutent pas : dîtes-vous qu’un livre qui ne vous a pas marqué pourrait très bien plaire à une autre.

Trier régulièrement vos papiers, classer ceux que vous devez garder des années (contrats, garanties, bulletin de paie etc…) dans des pochettes ou des classeurs (Bon OK c’est la comptable qui parle ici). Jetez les prospectus, recycler les cartons, ne gardez pas toutes les notices seulement celles qui pourront vous être utiles (et encore la plupart peuvent se retrouver sur internet donc ça dépendra de votre degré de facilité à jeter ou non les choses). Votre bureau doit être dégagé et pas caché sous une montagne de paperasse en tout genre.

Pour la petite histoire je suis venue à la rescousse d’un couple d’amis qui venaient d’acquérir une maison remplie d’affaires que l’ancienne propriétaire leur laissait (précision : femme d’un psychiatre décédé). Hé bé il y avait beaucoup de boulot !  Le défunt gardait absolument tout : il y avait des cartons entiers de médicaments périmés, des lettres (avec les enveloppes !), des magasines depuis 1970 (ils auraient pu les vendre si les numéros n’étaient pas à moitié grignotez par les souris), des centaines de pots de plastiques de toutes les plantes mises dans le jardin, l ancienne gamelle cassée du chien et j’en passe. Il fallait le voir pour le croire ! ça me rendait presque dingue (moi l’ancienne perfectionniste du rangement) , que des personnes aient pu stocker pendant des années des choses inutiles ! Elle a même laisser des albums photos. Là par contre je ne comprend pas, ça je n’aurais jamais pu laisser mes albums à des inconnus c’est trop personnel. Il faut croire qu’elle avait un grand besoin de tourner une page, se débarrasser de tout son passé, de quitter une maison encombrée. Une chose est sûre c’est qu’elle doit se sentir plus légère à l’heure actuelle !

Que faire des objets sentimentales ? Ce sont les objets dont il est le plus difficile de se séparer car nous craignons d’oublier les précieux moments associer à ses souvenirs. Cependant un souvenir ne s’envole pas. De même qu’une personne décédée qu’on a aimé reste présente dans notre coeur pas besoin d’avoir sa photo en évidence ou de se rendre au cimetière pour penser à elle. Il faut aller de l’avant.

IMG_6535

Traiter ses affaires avec respect permet de les faire durer plus longtemps en principe.

Ranger nous rend plus conscient de ce que l’on aime, de ce qui nous procure de la joie. Marie Kondo démontre que le rangement peut changer sa vie de façon spectaculaire. Il permet de renforcer notre confiance en nous, en notre capacité à prendre des décisions. Avoir un intérieur rangé est rassurant surtout s’il comporte uniquement des affaires précieuses à nos yeux. C’est un retour à la simplicité. Il faut aimer les choses que l’on choisit de garder sans se préoccuper du qu’en-dira-t-on.

En éliminant le superflu nous voyons plus clair !

Livres :

  • La magie du rangement – Marie Kondo
  • l’art de l’essentiel – Dominique Loreau

Musiques :

  • On my way – Cocoon
  • Maldon – Zouk Machine -> « nettoyer, balayer, astiquer » lol
  • Too good at goodbyes – Sam Smith

 

Humour de Pâques

Pâques tombe cette année le 1er avril, jour des farces alors laissez-moi vous raconter la blague que l’on sort chaque année à notre chef que l’on va nommé ici X à l’occasion de Pâques : on lui dit au revoir en l’appelant « Pascal » (alors qu’il s’appelle X et non « Pascal », un peu comme dans le film le dîner de cons : »Je viens de vous le dire Juste Leblanc… Votre prénom c’est François, c’est juste ? Eh bien lui c’est pareil, c’est Juste »).

Pourquoi ? Pour l’instant il n’y a rien de drôle, minute papillon, j’ajoute du suspense… En fait, c’est parce qu’un jour un collègue lui souhaite une bonne fête Pascale (Pâques, quoi) et lui a répondu avec des yeux surpris : Mais je ne m’appelle pas Pascal ?! Voilà, voilà, tout ça pour ça…

Allez quelques photos piochées à droite et à gauche (pour satisfaire tout le monde) sur internet :

Paques
Joyeuses Pâques à tous !

 

00017978
Un peu geek non ?
il y a de l'eau sur Mars
Saviez vous qu’il y avait de l’eau sur Mars ? (humour à 2 balles)

FEMME7

Photo 2004 054
Dédicace à mes copines sorcières 😉

Grâce à Aphadolie (profitez-en pour jetez un oeil sur son blog : https://aphadolie.com/) j’ai découvert un photographe excellent, merci !

John-Wilhelm-photo-manipulations_1

Je ne peux résister à l’envie de vous faire partager son travail avec ses superbes filles très expressives  comme modèles : http://www.femina.ch/loisirs/culture/photographe-john-wihelm-loeil-genial-suisse-quotidien-familial

Et la musique du jour sera : « Hymn For the weekend » – Coldplay