Comment rayonner

Comment expliquer que certaines personnes soient charismatiques, semblent rayonner Quel est leur secret, qu’ont elles de plus ? J’ai mené mon enquête.

Généralement se sont des personnes positives. Une personne dépressive apparaîtra rarement comme rayonnante. Pourquoi ? parce qu’ il est question d’énergie. Une personne dépressive a un taux vibratoire faible donc les autres ne ressentent rien voire ressentent des émotions négatives à son contact.

Plus une personne sera bien dans sa tête et dans ses baskets et plus elle paraîtra aux yeux des autres, tel un soleil qui nous diffusera ses rayons bienfaisants, ou encore une fleur épanouie que l’on ne se lasse pas de contempler, un aimant d’énergie positive bref vous l’aurez compris une personne attirante (sans pour autant que cela provienne de son physique) avec qui l’on aime passer du temps.

Ses atouts : confiance en soi et en l’avenir, authenticité, congruence, agréabilité, ouverture d’esprit, elle sait où se trouve sa place et l’occupe pleinement sans déborder sur celle des autres, elle maîtrise l’auto-bienveillance, elle ne craint pas de sortir de sa zone de confort et est reconnaissante d’être en vie. Elle a déjà intégrée ses ombres, balayé son passé en l’acceptant, surmonter ses peurs et ainsi gommé ses côtés sombres pour que la lumière éclate.

Soyez positif vous avez tout à y gagner !

P1300424

Publicités

Photo du mercredi.21

krokreation21

Ce qui nous montre que l’amour est fragile et qu’il est important de l’entretenir.

 

NB : Citation de Thierry Paul Valette.

conformisme juste ce qu’il faut mais pas trop

Comment déterminez-vous vos lectures ?

Certains choisissent leurs livres essentiellement en fonction du nombre d’avis favorables sur des sites internet tel que Babelio, amazon, la fnac, cultura ou selon les conseils qu’ils trouvent sur « le club des mordus de lecture »sur facebook.

Certes, ça peut donner une idée mais nous n’avons pas tous les mêmes goûts pour les livres et heureusement. C’est la même choses pour les films, les lieux de vacances et plein d’autres choses.

Cet été, je me laisser tenter par un livre qui avait sur sa 4ème de couverture « phénomène vendus dans plus de 35 pays avec plus de 20 millions de lecteurs » il s’agit de « la prophétie des Andes » avec dans le titre « et Si les coïncidences révélaient le sens de la vie ? » cela à éveiller ma curiosité mais ce fût une déception. Je m’attendais à une lecture du même acabit que « les 4 accords toltèques » et non pas du tout. Dans ce livre il y a énormément de répétitions, l’histoire ne tient pas la route, les personnages ne sont pas attachants, c’est du spirituel sans en être. Bref si quelqu’un a vraiment accroché avec ce bouquin, qu’il me le dise je suis peut être passée à côté…

J’aurais dû ne pas me laisser tenter par ce marketing et plus écouter mon coeur. C’est mieux de se laisser guider par son intuition, choisir un livre car sa couverture nous a attiré, ou simplement que l’on a été aimanté par un livre en particulier sans trop savoir pourquoi (après tout nous n’avons pas toujours besoin d’une raison). Est ce que ça vous ai déjà arrivé ? Moi oui plus d’une fois.

C’est important je trouve d’avoir sa propre opinion. On peut très bien apprécié un livre qui n’a pas plus à la majorité des lecteurs et inversement. En outre tous les lecteurs ne donnes pas leur avis sur internet. Alors certes, j’avais dit que je ne parlerais que des livres qui m’ont plu mais une fois n’est pas coutume, aujourd’hui j’ écris que je n’ai pas aimé « la propéthie des Andes ».

Le point positif c’est que se livre m’inspire cet article de non conformisme.

On a besoin de se sentir appartenir à un groupe donc cela nous pousse à être conformiste avec lui. Mais d’un autre côté, comme nous le montre l’expérience de Milgram, il faut pouvoir en sortir quand ce dernier ne nous semble plus juste.

41698711-troupeau-de-moutons-la-nouvelle-zélande-

L’expérience de la soumission à une autorité par Stanley Milgram dans les années 60, a démontrer l’effet néfaste du groupe qui faisait que obéir aux ordres reçus. Les personnes devaient infligées un choc électrique variant de de 75 à plus de 400 volts à un « élève » (en fait il s’agit du complice) lorsqu’il se trompait (rassurez vous personne n’a été blessé pendant ce test, le générateur des chocs ne fonctionnait pas, c’était un faux). Le véritable but de cette expérience était de déterminer la période durant laquelle le « cobaye » accepterait de donner des chocs à un autre en sachant que cela le ferait souffrir. Le résultat est que plus de 60% des participants se soumettait à l’autorité de Milgram et infligeait de fortes décharges. Cette expérience a été critiquée qu’importe si le résultat des 60% est exacte ou non la réalité est qu’il y a des personnes qui se soumettent même s’ils savent que leur comportement est cruel.

milgramteam.630x360

En parallèle, les parents qui houspillent régulièrement leurs enfants sur comment se comporter en usant à tout va des « il faut » avec une conditionnelle : il faut que tu sois sage sinon tu seras puni, que tu sois poli si tu veux être apprécier, que tu ranges ta chambre si tu veux faire telle chose, que tu fasses ceci et dire cela etc…  risquent malgré eux, d’en faire des adultes qui ne savent plus qui ils sont car ils auront appris que pour être aimer il fallait qu’il se comporte d’une certaine manière et pas autrement.

D’où l’importance, à n’importe quel âge, de développer son avis personnel en dehors de l’opinion des autres. Pour cela éviter les dogmes, apprenez à remettre en cause vos croyances ou ce que vous lisez ou entendez. Évitez les termes « jamais et « toujours »; soyez diplomate avec les autres, n’essayez pas d’imposer vos idées aux autres, soyez empathique pour essayer de comprendre leur point de vue etc…

Il semblerait que les cadets soient plus anticonformismes que les aînés.

Être anticonformiste est une qualité dans certains domaines comme la publicité, la décoration. Il en faut pour innover. Une jeune blogueuse s’affirme notamment en nous relatant son choix de ne plus porter de soutien gorge, une autre de s’épiler plus rarement (son copain l’accepte parfaitement), on peut également parler de la façon de se vêtir (on entend plus parler d’excentrique dans ce cas là), de ne pas suivre les modes,  une personne qui préfère donner son avis (trouver de bons arguments sans devenir un provocateur pour autant) à ses amis bien qu’elle devine qu’ils ne pensent pas pareil. Être au diapason n’est nullement une obligation. N’ayez plus peur de vos singularités. Certes le conformisme rassure mais un monde coloré est plus joli 😉

moutons-colores

Ce n’est pas parce une méthode fonctionne qu’il n’en existe pas de plus efficace. Il faut savoir bousculer de temps en temps ses habitudes, chercher à s’améliorer, sortir de sa zone de confort, de pas être qu’un mouton.

Je vous laisse à présent méditer sur une citation du philosophe Josef Schovanec : « l’homogénéisation du monde est un appauvrissement dont nous ne prenons pas la mesure ».

 

 

Et toi ? Tu fais quoi dans la vie ?

Je partage cet article avec sa très belle image avec les « étiquettes », merci Delphine.

Et toi ? Tu fais quoi dans la vie ?

Publié par Delphine Basson Psychologue

Tu fais quoi dans la vie ? Avez-vous déjà répondu à cette question ? ou plutôt avez-vous déjà réfléchi à ce que vous répondez à cette question ?

Tu fais quoi dans la vie ? C’est une question récurrente à laquelle on peut répondre de différentes façons, même si au premier abord, chacun évoque sa position sociale, son métier… Justement pensez-vous qu’un enfant, qu’un ado répondrait à cette question de la même façon que vous ? Ils vous parleront de leurs Lego, de leur sport, de leur passion du moment. Demandez à votre enfant ce qu’il fait dans la vie et notez sa réponse dans les commentaires de cet article, ça fera avancer notre réflexion !

Depuis que j’exerce ce beau métier de psychologue, quand on me pose cette fichue question, je suis très embarrassée ! J’ai tenté au début de le dire avec fierté, puis très vite, je me suis rendue compte que ce n’était pas une bonne idée car tu rencontres ceux à qui tu fais peur : « tu vas m’analyser !? » ; ceux qui en profitent pour avoir une séance « gratuite » et te raconter leur vie en long et en large ; ceux qui te demandent ton avis sur Freud et sa théorie œdipienne ; ceux qui te considèrent déjà comme une barrée, une allumée… et aujourd’hui, si j’annonce que je suis hypnothérapeute, je n’ose même pas imaginer les clichés que l’on va associer ! Alors pour passer une bonne soirée, j’ai pris l’habitude depuis longtemps maintenant de répondre à cette question d’une autre manière et je me rends compte que mes réponses interpellent puis amènent de beaux échanges !

Ah… la place du travail dans notre société !

En séance, c’est la même chose, je pose rarement cette question en début de thérapie sauf si la problématique individuelle tourne autour du travail. Je préfère découvrir l’être humain au « professionnel » avec toutes ses valeurs, ses passions… La vie ne se limite pas qu’au travail et ma mission est de vous en faire prendre conscience.

Alors aujourd’hui, si vous me demandez « Tu fais quoi dans la vie ? »

Je vous répondrai :

– J’enlève des étiquettes. Sur mes fringues, il y a celle qui gratte, qui irrite, celle qui se voit trop et qui attire les regards, celle qui est moche et qui ne me correspond pas.

Et si vous insistez en me disant :  » Ah oui ? Non, mais je voulais dire comme travail ? »

Et bien, je vous rétorquerai :

– Ah oui ! Et bien tu vas rire ! Dans mon travail, j’enlève les étiquettes aussi : celle qui gratte, qui irrite depuis des années, celle qu’on nous a collée, qui se voit trop, qui attire les regards et diminue la confiance et l’estime de soi, celle qui est moche, qui ne nous correspond pas voire même ne nous appartient pas.

Sinon, dans la vie et dans mon travail, je ne tente pas mais j’ose, je ne regarde pas mais je contemple, je ne respire pas mais je médite, je ne me distrais pas mais je m’amuse, je n’apprécie pas mais j’adore… Je rêve, je ris, je danse, je crée, je souris à la vie. Je vis à 100% ! Ma mission est de transmettre ce savoir, cet état d’esprit à un maximum de personnes et d’apprendre aussi en retour. Toute relation est riche si elle est construite sur un phénomène d’échanges réciproques.

Alors… et vous ? Vous faites quoi dans la vie ?

(J’attends vos réponses dans les commentaires)

Et toi ? Tu fais quoi dans la vie ?

Jon Bon Jovi

Seconde personnalité que je vous présente, dans un tout autre style que Milton Erickson, il s’agit de mon idole au lycée : Jon Bon Jovi… C’était une sorte de modèle pour moi, j’ai grandi avec lui. Je lui dédis donc cet article.

Il est né dans le New Jersey le 02 mars 1962.

A mes yeux il représente 2 de mes valeurs : l’optimisme et la bienveillance. Il est dynamique, à un grain de voix particulier, il est très charismatique, philanthrope, dégage quelque chose d’animal  (sex appeal puissant), si c’était un animal je dirais un lion,  et a le plus beau sourire de la terre. Là vous l’avez compris, c’est le Moi lycéenne qui a pris les commandes lol.

En 1996, le magazine People le classe dans les « 50 personnes les plus belles du monde » et en 2000 la rockstar la plus sexy. C’est un beau brassage avec des origines siciliennes, allemandes, russes et slovaques.

Il a commencé comme homme à tout faire dans le studio d’enregistrement de son cousin Tony. en juin 1982 il enregistre Runaway qui a été refusée plusieurs fois. c’est en 1983 qu’il obtient son contrat avec Mercury. Le premier album du Groupe Bon Jovi sort en 1984. Ils deviennent célèbres avec leur 3ème album : Slippery when wet en 1986 avec leurs hits internationaux : Livin’on a prayer, You give love a bad name, Wanted dead or alive.

Puis la sortie des albums du groupe : New Jersey, Keep the Faith, Theses days, Crush, Bounce, Have a nice day, Lost highway, The circle, What about now (après le départ du guitariste Richie Sambora) et This house is not for sale en 2016.

+ 2 albums solo :

  • le premier: Blaze of Glory  en 1990 pour la B.O du film Young Guns II. On sent qu’il a mis toute son âme de cow-boy dedans notamment pour dénoncer les injustices. Je pense que cette période l’a marqué car un de ses fils se nomme Jessie James 🙂 De plus cet album présente des invités de marque tel Elton John, Little Richard ou Jeff Beck.
  • Destination anywhere en 1997. Cette fois ce sont ses amis Demi Moore, Kevin Bacon et Whoopi Goldberg qui joue dans son court métrage.

+ sa carrière d’acteur, de manequin pour Versace, ses diverses participations à des organisations humanitaires notamment pour les sans-abris.

Côté vie privée John un rocker plutôt stable ou un rebelle plutôt sage. Comme Bono, il ne s’est pas affiché publiquement avec 36 femmes, non il s’est marié à sa meilleure amie du lycée Dorothea (dans une chapelle à Las Vegas). Ensemble ils ont eu 1 fille et 3 garçons.

GettyImages-583022764_master-1024x829

Je l’ai vu 3 fois en concert : 2 fois en France et une fois à Dublin (super prétexte pour organiser un week-end en Europe). Prévoir d’aller à un concert d’un groupe qu’on aime tout en découvrant une ville ou un pays c’est top.

Pour la petite anecdote je n’oublierai jamais le contexte de mon premier concert de Bon Jovi à Bercy. Ils passaient le 03 juillet 1996. Si je me souviens si précisément de la date c’est parce que c’était la veille de mon bac de français. J’ai la chance d’avoir des parents compréhensifs. Ils savent que je suis une travailleuse donc voilà comment la veille de mon oral de bac de français, je me suis retrouvée dans un concert de rock (bien sûr je n’ai pas trop chanté pour être opérationnel le jour J…).

Le jour du bac de français la personne avant moi se faisait reprendre par l’examinateur, ça se passait plutôt mal pour elle, quand mon tour fut venu je tombe sur le thème de la mort. Ah mais sur un poème (j’adore la poésie) de Pierre de Ronsard ouf. Je m’en tire avec un 13/20 ce qui n’est pas si mal pour une jeune qui n’a pas beaucoup dormi la nuit précédente…

 

Bonus pour les fans : Reconnaissez-vous le jeune guitariste sur la gauche ?

 

Process Com

Je vous ai déjà parler de l’ennéagramme, du MBTI, du Big 5 aujourd’hui j’évoquerai le Process Com, un autre test de personnalité.

Je vous synthétise les 6 personnalités de ce test :

L’EMPATHIQUE

  • Majoritairement féminin (30%)
  • ses caractéristiques : Bienveillant, compatissant, sensible, aimant s’occuper des autres et se sentir utile.
  • son langage est basé principalement sur l’émotionnel et les sentiments
  • ses besoins sont la reconnaissance en tant que personne (se savoir aimé) et être dans un environnement agréable.
  • sous stress léger cette personnalité fera passer les autres avant elle et manquera de fermeté dans ses décisions.
  • Sous stress intense elle risque de devenir maladroite en commentant parfois de grosses erreurs. Risque de souffrir de sa sur-adaptation.

Empathique-oui-mais-pas-trop-!_width1024

LE TRAVAILLOMANE

  • Surtout masculin ( 25%)
  • Organisé, analyste, responsable.
  • Besoin de reconnaissance par ses compétences notamment celle de planificateur.
  • Face à un stress faible il devient perfectionniste et peu fournir un surplus d’informations.
  • Face à un stress plus fort il peut penser que c’est l’autre qui ne sait pas ce qu’il veut.
  • Son langage est composé essentiellement de pensées et d’informations.

42624050-flat-concept-de-style-de-travailleur-bricoleur-avec-8-mains-et-les-outils-pour-les-réparations-d-en.jpg

LA REBELLE

  • 20% avec un peu plus de femmes que d’hommes.
  • Spontanée, créative, et enthousiaste.
  • Besoin de contact et de stimulations variées.
  • langage réactif, affirme ses goûts avec des j’adore/je déteste. Il apprécie une communication ludique ou teintée d’émotions car il recherche la stimulation
  • sous l’influence d un stress il ressentira de l’ennui et ne comprendra plus ce que vous lui direz.
  • sous stress chronique il rejettera la faute sur l’autre.

index

LE PERSÉVÉRANT

  • On trouve plus d’homme et représente 10% de l’échantillon.
  • Consciencieux, dévoué, tenace et observateur.
  • Son langage est factuel.
  • Son besoin est la reconnaissance pour ses valeurs et opinions. Il aime être un leader.
  • Lors d’un stress léger il aura tendance à relever davantage ce qui ne va pas chez les autres.
  • Lors d’un fort stress il deviendra cassant et n’écoutera plus son interlocuteur.

387792

LE RÊVEUR

  • 10% dont majoritairement des femmes.
  • Calme, introspectif, imaginatif et d’humeur égale.
  • Son langage est clair et concis. il n’aime pas exprimer ses sentiments et parle peu en général.
  • Besoin de solitude et de calme.
  • sous un stress léger il se retirera en lui-même.
  • sous un stress intense il se retirera tout court. On le verra quitter la réunion, le conflit, la fête etc…

john-lennon

LE PROMOTEUR

  • 5% essentiellement des hommes.
  • Fonceur, charmeur, adaptable et plein de ressources.
  • langage ferme et direct. Il a du mal à exprimer ses sentiments et fonctionne à l’intuition.
  • Il a besoin de sensations fortes.
  • stress faible : il devient impatient.
  • stress intense : prise de risques, mise en danger, manipulation.

index.jpg

 

Bien entendu nous présentons tous ces personnalités mais avec une de base plus forte que les autres et avec des intensités variables.

 

 

 

Marche pour le climat

Bonjour,

Hier à Lyon comme dans beaucoup de grandes villes il y avait la marche pour le climat.

41283097_10210749097798064_7756023376736419840_n.jpg

Je n’ai jamais fait de manifestation de ma vie et celle-ci me tentait fortement. Je m’étais « inscrite » mais lorsque j’ai reçu les consignes qu’il fallait une vieille paire de basket, un t-shirt blanc car on mettrait de la peinture au sol, là je ne l’ai pas senti. On parle d’écologie et on veut salir le sol avec de la peinture et peut être abîmer chaussures et vêtements, ce n’est pas cohérent ???

Bref je me suis dégonflée pour ce motif. Et finalement tout s’est bien passé dans la bonne humeur et une ambiance bon enfant et de solidarité. Il n’y a pas eu, a priori la peinture, donc je regrette de ne pas y être allée.

 

Voici une vidéo d’une personne qui a osé venir dans la grande ville parmi la foule :

 

La prochaine fois j’y serais !

Portrait chinois

Aujourd’hui, je vous propose un autre petit exercice sympa de psychologie. On peut même le faire avec ses enfants.

Il peut être intéressant de reposer les mêmes questions disons un an ou 3 ans plus tard pour voir les changements.

Concrètement, il suffit de répondre spontanément (donc sans réfléchir, simplement d’écrire ce qui vous passe par la tête) à un liste de questions qui commencent toutes par « Si j’étais ».

Je vous communique la liste rédigée avec une copine. On a fait ce test un après-midi en plein air, dans un parc, en écoutant du piano donc nos sens étaient en éveil :

coin sympa

Bien sûr on peut faire cet exercice en solo mais en famille ou entre copine(s) ça rajoute du fun.

On peut ensuite échanger sur nos réponses. Ici on a échangé nos « copies » et l’autre a écrit ce que lui évoquais ses réponses. Il en ressort nos préférences, nos valeurs, nos besoins ainsi que notre état d’esprit actuel. C’est pourquoi, au-delà du jeu, il peut devenir un outil de connaissance de soi.

C’est parti pour la liste que je n’ai pas pu m’empêcher d’améliorer davantage… Bref Munissez vous d’un papier et d’un crayon (bon d’accord pour les plus « modernes » vous pouvez aussi faire un copier/coller et répondre directement sur votre ordinateur/tablette/téléphone) :

  • Si j’étais une saison je serais :
  • Si j’étais un animal je serais :
  • Si j’étais un végétal je serais :
  • Si j’étais une pierre, je serais :
  • Si j’étais un objet:
  • Si j’étais un plat :
  • Si j’étais un fruit :
  • Si j’étais un dessert :
  • Si j’étais une boisson :
  • SI j’étais une saveur :
  • Si j’étais un parfum :
  • Si j’étais une matière (à toucher) :
  • Si j’étais un bruit :
  • Si j’étais un sens :
  • Si j’étais une forme géométrique :
  • Si j’étais une couleur :
  • SI j’étais une ville :
  • Si j’étais un pays :
  • Si j’étais un paysage (naturel):
  • Si j’étais un élément :
  • Si j’étais un monument :
  • Si j’étais un moyen de transport :
  • Si j’étais un sport :
  • Si j’étais un métier (autre que mon activité actuelle):
  • Si j’étais un style musical :
  • Si j’étais un instrument de musique :
  • Si j’étais une technologie :
  • Si j’étais un art :
  • Si j’étais un vêtement :
  • Si j’étais une paire de chaussures :
  • Si j’étais un film :
  • Si j’étais une sérié télé :
  • Si j’étais un livre :
  • Si j’étais une chanson :
  • Si j’étais une devise :
  • Si j’étais un loisir créatif :
  • Si j’étais un jeu :
  • Si j’étais une célébrité :
  • Si tu étais un personnage de fiction :
  • Si j’étais un bijou :
  • Si j’étais un nombre (ou un chiffre) :
  • Si j’étais un habitat (le décrire un minimum) :
  • Si j’étais une partie du corps humain :
  • Si j’étais un jour de la semaine :
  • Si j’étais un mot :

Je n’ai pas mis mes réponses afin de ne pas vous influencer. Et libre à vous de rajouter ou d’enlever des questions !

Ma copine a trouvé que de mes réponses ressortaient les thèmes suivants : Indépendance, Nature, Sécurité, Famille, Construction et le Calme.

Pour elle son côté romantique était plus que flagrant, puis son envie de liberté tout en ayant un fort besoin d’être rassurée, et son appétit de stimulation des sens ressortait également vivement. Et si je pousse plus loin à interpréter son commentaire sur mes réponses je dirais que cela révèle sa puissante envie de construire une famille… (Je ne voyais pas trop ce que « construction » faisait avec mes réponses mais par rapport à elle par contre c’était parlant). Voilà nos interprétations personnelles nous révèle…

Amusez-vous bien !

 

06 septembre…

Un petit bonus car aujourd’hui il y a également la photo du jeudi (Ne prenez pas l’habitude c’est exceptionnel ;))

photodujeudi

C’estt juste pour souhaiter un bel anniversaire à une personne que je ne connaissais pas avant fin novembre 2017, un déménagement brusqué pour toutes les 2 mais on s’en sort bien à présent. On se sert les coudes tout en rigolant. C’est ça pour moi le Girl’s power. Tu es une voisine en OR !

C’est également l’anniversaire de celui qui, sans vraiment le vouloir, m’a poussé à me lancer dans l’aventure de ce blog, alors Merci à toi et joyeux anniversaire !

C’est aussi l’anniversaire de mon premier ex breton mais ça on laisse béton.

Bref Joyeux anniversaire à ceux nés un 6 septembre !

XOXO

Caro