Les mots qui font du bien

Notre rôle est de transmettre à nos enfants ce qui nous a permis de devenir heureux et responsable. Pour bien grandir l’enfant à besoin d’adultes qui lui montrent le chemin, l’encouragent, lui donnent confiance et lui manifestent de l’amour par les mots et les gestes.

Les mots peuvent réjouir, sécuriser, combler, faire grandir… ou agresser, déprimer. D’où l’importante de choisir judicieusement ses mots. C’est même une des clés de l’éducation.

On utilise la Communication Non Violente le plus possible (à travailler si ce n’est pas encore naturel, tout s’apprend) :

Dire « je » et non « Tu » : Je te demande…    Je te remercie…  Je t’aime…  J’aimerais que tu m’écoutes davantage; Je continuer de t’aimer même si je n’aime pas le geste que tu viens de faire; C’est réussi, c’est du bon travail, tu as mis toute ton énergie pour y arriver, bravo ! Je vois que tu as pensé à faire ça, bravo !

préférez dire : Ce que tu viens de faire est super !  (souligner les efforts plus que les résultats) et évites à l’enfant de penser qu’il doit être parfait pour vous plaire (Stop à « tu es un super garçon » ça lui met la pression). « Je te demande de faire de ton mieux »; « je t’invite à réfléchir un peu plus » au lieu de « tu es bête c’est pourtant facile »…

Mieux vaut qualifier les actes que la personne quand c’est négatif. ex : ce que tu as fait est méchant et non « Tu es méchant ». A l’inverse pour lui donner confiance valorisez sa personne plutôt que l’acte quand c’est positif : « Tu es gentil » au lieu de « c’est bien ce que tu as fait » ou « je te donne une récompense car tu as eu un bon comportement ». Il faut l’encourager à être plus altruiste et empathique. Pour cela il faut lui fournir les occasions d’être utile aux autres, à le sensibiliser sur l’impact de ses actions sur autrui pour qu’il ressente le plaisir d’être ainsi.

P1310044

Utiliser la compassion : je vois, j’imagine que, j’ai l’impression que tu te sens découragée. est ce bien cela ? Je comprends que tu aies très envie d avoir telle chose… que tu préférerais jouer plutôt que faire tes devoirs. Tu as le droit de me dire que tu es déçue, triste. bouder c est ta manière de me dire que tu es triste/en colère est ce que tu veux bien m’expliquer,  est ce que je peux t’aider ? Tu peux être heureux même si tu n’as pas ce que tu désires (différencier un désir d’un besoin). Tu as le droit d’être en colère mais pas d’abimer les affaires ou te taper quelqu’un. Je te demande de te calmer, maintenant. Que se passe t il ? Accepterais tu de …

je te félicite d’avoir eu le courage de me dire la vérité, ce qui est difficile.

je continue de t’aimer même si je suis fâchée; c est ton mensonge que je n’aime pas. Pour avoir confiance il faut dire la vérité, alors montrer l’exemple, dîtes la vérité.

Se savoir écouté c’est se savoir aimé (tout ce que j’écris sur l’éducation de nos chers petits fonctionne aussi avec les adultes). L’écoute indique que l’on cherche à comprendre l’autre. Employer : « Je t’écoutes, racontes moi, j’aimerai te comprendre. Est ce bien cela que tu as voulu dire ? »

Pour un petit enfant qui a peur d’un chien : « Je suis là près de toi, tout se passera bien » (rassurer). Puis quand il est plus grand : « ce chien qui aboie fort t’impressionne mais il ne peut pas te toucher/ te mordre donc sois tranquille » (qu’il apprenne à se rassurer par lui-même).

P1310045

Ne pas hésiter à mettre une touche d’humour : « Je cherche un agent secret pour une mission de la plus haute importance… J’ai de la patience grosse comme un petit pois en ce moment 🙂

Qui va être le boss ce matin / qui va utiliser ses forces/ses super-pouvoirs pour ne pas être en retard ce matin ? (plutôt que vite lève toi on va encore être en retard!).

La finalité est de les laisser faire, apprenez leur l autonomie même si c est plus lent que si vous le faisiez vous même. En fin de compte vous leur apprenez l’autonomie tandis qu’ils vous apprennent la patience. 😉

Ne pas nier les émotions de l’enfant (tu n’as aucune raison d’avoir peur), ni le juger (c est mal d’être jaloux, de ne pas vouloir prêter…).

Profiter du coucher pour discuter avec son enfant.

Phrases à privilégiez et celles à éviter. Préférer celles qui sont positives du style :

« Penses a prendre ton sac de sport » et non « n oublie pas ton sac de sport ».

la fermeté est sécurisante, pas besoin de crier. Je comprends que ça ne te plaise pas mais je ne changerai pas d’avis pour les motifs que je viens de t’expliquer.

Exprimons notre ressenti : J’ai un souci ça me contrarie, ce n est pas de ta faute mais j ai besoin d’être un moment seule. Ce soir je suis fatiguée mais je t’aime toujours autant.

Mettez quelques règles en place du genre :  ranger un jeu avant d’en sortir un autre.

Avoir le sens de la célébration (fêter une bonne note, une victoire au sport) pour accentuer les moments positifs.

Rappeler que pour grandir, pour être en forme demain, il faut dormir (c’est pas toujours gagné avec la mienne).

Lors d’un changement : tu peux être amené à changer de nounou, d’école, de maison mais jamais de parents.

Lorsque votre enfant est malade : »Tu souffres, c’est désagréable, mais tu vas guérir ».

Déculpabiliser : Ce n’est pas de ta faute si tu es malade, ou si tes parents se séparent…

J’ai bien entendu ce que tu m’as dit, je vais y réfléchir. Peux tu m’écouter maintenant ?

 

Quels sont d’après vous les mots les plus doux, les plus agréables à entendre ?

 

Source principale : Petites phrases à leur dire pour les aider à grandir – Bernadette Lemoine et Diane de Bodman

 

citation du jour : « L’ encouragement est à l’enfant ce que l’eau est à la plante  » Rudolf Dreikurs

Publicités

Connaître ses valeurs

Je vous ai déjà parler de l’importance de bien se connaître. Je reviens sur les valeurs. Je vous invite à faire votre liste de vos 5 principales valeurs, celles qui guideront votre vie, vous permettront de savoir si ce que vous faîtes et ce que vous êtes, est en adéquation avec elles.

D’après Peter Gerrickens auteur du « jeu des valeurs et des normes » les valeurs sont comparables à des principes directeurs qui peuvent nous aider à prendre des décisions, une sorte de boussole à laquelle se fier pour aligner son comportement et fixer ses priorités. Elles représentent en fait votre motivation bien plus que des objectifs.

Premier exercice: Écrivez spontanément ce qui vous vient à l’esprit. Avez-vous vos 5 valeurs ? Si oui Super vous pouvez les dessiner ou les mettre dans un graphique comme ci dessous :

index

Si vous en avez plus ce n’est pas grave, relisez-les tranquillement et sentez celles qui vous semblent les plus importantes, lesquelles vous font vibrer ? Par élimination vous arrivez sûrement à vos 5 valeurs essentielles.

Si vous en avez moins, essayez de penser aux personnes que vous admirez qu’est ce qu’elles ont de plus que vous appréciez tant chez elles ? Des valeurs peuvent ressortir.

Vous pouvez appelez un ami aussi pour le solliciter 😀

Allez pour ceux vraiment qui coincent, je vais vous aider encore plus en vous présentant une liste en vrac de valeurs et vous n’aurez qu’à choisir celles qui vous plaisent le plus : Amour, amitié, aventure, agilité, attention, beauté, bravoure, confort, confiance, contrôle, calme, contentement, connaissance, créativité, conformité,détente, dynamisme, éducation, être le meilleur, indépendance, dévouement, développement personnel, discipline, évolution, fidélité, humanité, propreté, lucidité, performance, réflexion, exploration, politesse, satisfaction optimisme, paix intérieure, sagesse, stabilité, justice, détente, intégrité, égalité,solidité, surprise, réussite, tradition, respect, rigueur, richesse, pouvoir, reconnaissance, changement, responsabilité, tranquillité, loyauté, vitalité, vitesse, variété, vérité, utilité, unité…

Une copine m’a demandé de l’aider pour trouver ses valeurs. Après lui avoir fait faire un petit brainstorming ses valeurs sont : la liberté, le partage, la justice, la joie et elle disait « le plaisir » que j’ai modifié en « hédonisme », elle a tout de suite valider ce terme plus large en bonne vivante qu’elle est !

Allez un petit jeu, essayez de devinez d’après mes billets qu’elles sont mes valeurs ?

 

 

Pour vous montrer mon brainstorming voici le résultat me concernant et j’en ai même fait un tableau de visualisation ci dessous :

P1290211

BIENVEILLANCE : Respect de soi, des autres, de son environnement, Amour, Paix, douceur, sincérité, coopération, assertivité, empathie, aide, solidarité, acceptation, écologie, prendre soin, écoute, partage, féminin, sensibilité, Dalai Lama, Nelson Mandela, Frédéric Lenoir, Isabelle Filliozat, Catherine Gueguen, éducation, calme, zen, bien-être, protection,  gentillesse (je n’ai pas mis « sauveur » car je me soigne ;))…

CREATIVITE : Expression, communication, art, photo, dessin, peinture, découpage, collage, travaux manuels, coloriage, couture, couleurs, paillettes, stylos, perles, plumes, gommettes, imagination, innovation, solution, jeux, amusement, Léonard de Vinci, Claude Monet, Matthias Malzieu, Charles Baudelaire, Franck Thilliez, beauté, poésie, écriture, blog, décoration, cuisine, stylisme, architecture, musique, graphisme, cadeaux, plaisir, sensorialité, intuition, inventif, licorne…

CONNAISSANCE : Apprentissage, curiosité, approfondissement, développement personnel, introspection, introversion, sagesse, spiritualité, cerveau, psychologie,  nouveautés, réfléchir, observation, penseur, philosophe, stimulation, intelligence, lien, émotions, rêves, richesse intérieure, savoir, découvertes, voyages, livres, encyclopédie, wikipédia, Albert Einstein, Stephen Hawking, Jules Vernes…

OPTIMISME : Joie, résilience, couleurs chaudes, sourire, éclat de rire, humour, comédie, légèreté, psychologie positive, confiance, présent, adaptabilité, acceptation, ensemble, ancrage positif, imperfection, la ligue des optimistes de France, Jon Bon Jovi, Mike Wiking, Milton Erickson, Soleil, arc-en-ciel, lion…

EQUILIBRE : voie du milieu, harmonie, Yin Yang, balance, égalité, tempérance, persévérance, recul, patience, prudence, diplomatie, modération, naturelle, autonomie, nuances, tri, proactif, épanouissement, équilibre vie pro/perso, moments solo/duo/famille/amis, bien être, simplicité, lâcher prise…

A votre tour, armez vous d’un papier et d’un crayon et n’hésitez pas à me partager votre résultat.

 

La Gratitude

Des études démontrent que les personnes qui savent exprimer une gratitude sincère peuvent gagner jusqu’à 7 ans d’espérance de vie. En effet il n’y pas que l’activité physique qui assure une bonne santé, les émotions positives sont également bénéfiques.

Il est toujours plus facile de se plaindre que de savourer ce qui nous  est donné. Je me lance dans l’exercice des remerciements, après ça sera votre tour.

« La gratitude peut transformer votre routine en jours de fête » William Arthur Ward

MERCI à mes parents pour leur soutien. C’est à eux que je dois mon côté « soigneur » et « gentille » puisqu’il sont toujours là pour aider les autres.

  • La douceur d’une maman toujours présente pour panser les blessures de ses enfants, pour son écoute, sa force, son optimisme, son sourire, sa présence réconfortante.
  • Mon papa pour sa générosité, sa gentillesse, son calme, son côté protecteur (il est prêt à sortir les griffes si un ex embête ses filles), son intelligence, sa créativité (essentiellement bricoleur pendant sa vie active il est devenu un pâtissier hors pair depuis la retraite).

MERCI à mon frère pour notre complicité , ma sœur dont j’admire son talent de communication, mes coussins et cousines, mes oncles et tantes. Je suis fière d’appartenir à notre famille nombreuse.

MERCI à ma fille d’être un rayon de soleil dans ma vie. Mon rôle de maman me tient à cœur. J’apprends avec elle à la fois à devenir une meilleure personne et à la fois à retrouver mon âme d’enfance.

MERCI à mes collègues d’hier et d’aujourd’hui. Certains sont devenus de véritables amis. Pour moi l’ambiance de travail a toujours été primordiale. C’est avec eux que l’on passe le plus de temps dans la semaine donc autant que ça se passe bien. Merci pour nos fous rires, l’acceptation de ma sensibilité, l’entraide, l’échange de point de vue. Notre force c’est la coopération.

MERCI aux copains d’enfance, de collège, de lycée et des études supérieures avec qui j’ai grandi. Suite à ma séparation en retrouver certains me fait le plus grand bien. Nous sommes restés loyaux. Certains n’ont pas hésité à me faire part de leurs expériences, se mettre à nu. J’apprécie leur authenticité. D’autres me font rire pour me changer les idées. Les amis il n’y a rien à dire c’est sacré !

Merci à la bienveillance des personnes rencontrées ailleurs. Chaque relation peut être enrichissante. Je me rappelle un jour en Australie j’étais perdu (faut dire que c’est un grand pays lol) j’ai demandé mon chemin à un couple classe qui se rendait au restaurant et l’homme n’a pas hésité à faire demi tour pour retourner à sa voiture afin de récupérer un plan pour m’expliquer le trajet à emprunter.

Merci à mon ex de m’avoir appris l’existence de mes limites. Je pensais que ma gentille pouvait tout endurer mais j’ai appris qu’elle s’arrête là où le respect disparaît. J’ai également appris que l’on ne connaissait jamais vraiment quelqu’un… J’apprends à mieux me connaître, à utiliser l’échec de notre couple pour mieux avancer, redéfinir mes besoins, clarifier mes valeurs. Et puis surtout MERCI pour le magnifique cadeau qu’est notre fille.

P1240418

Merci pour les p’tits bonheurs du quotidien : une bonne tasse de thé, des sourires, des câlins, le soleil qui chauffe derrière la vitre, l’eau chaude (en décembre j ai eu des soucis de chauffe eau pendant 15 jours je peux vous dire qu’après cela vous savourez réellement une douche chaude !), un frigo pour stocker la nourriture qui elle-même se trouve facilement en supermarché (nos ancêtres partaient chasser sans certitude quant au résultat), une machine à laver (il n y a pas si longtemps que cela les femmes devaient se rendre au lavoir pour faire leur lessive), l’électricité (on a simplement a appuyer sur un interrupteur pour avoir de l’éclairage). J’ai de la chance de manger à ma faim, d’avoir l’eau courante, un toit pour m’abriter, de pouvoir bénéficier de soins médicaux en cas de maladie, je bénéficie donc d’un degré de confort supérieur à celui de 3/4 de la population mondiale !

Je remercie d’être en bonne santé. Le corps humain est une machine formidable. Respectons notre corps, ne le maltraitons pas, prenons en soin. Nous avons de la chance de voir, entendre, toucher, sentir, ressentir, goûter. Ne l’oublions pas. Ne pas attendre d’avoir un accident pour réaliser qu’une jambe est utile, tout comme son dos, ou encore une main.

Merci de me permettre de manger autant de sucreries qui me font plaisir sans prendre un gramme :p Bah quoi je suis consciente que ce n’est pas donné à tout le monde donc autant en profiter !

Merci à mes chats, lapins, hamster, tortues de m’avoir responsabilisés enfant, de m’avoir apporté plus qu’un divertissement : de l’amour et du respect pour les animaux.

Merci pour toutes mes réussites dans des domaines variés.

Merci pour les beaux voyages que j’ai pu effectuer sur notre belle planète. Les paysages extraordinaires qui nous permettent de nous remettre à notre place. Je me suis sentie fourmi en survolant le Grand Canyon. Oh que j’aime les belles couleurs de Dame Nature ! Les habitants d’îles qui n’ont pas grand chose matériellement parlant mais qui ont une joie de vivre impressionnante. C’était le cas en République Dominicaine où ils dansaient et chantaient quotidiennement. Ces personnes nous donnent des leçons de vie.

Je pense aussi à l’émission télévisée « rendez-vous en Terre inconnue » que j’affectionne particulièrement qui nous ouvre les yeux sur l’essentiel. J’aime aussi l’émission « nus et culottés » qui montre la générosité des gens. Merci pour ces divertissements qui font du bien.

Merci à tous les auteurs pour les livres Feel Good. Je ferai une page spéciale à ce sujet plus tard. Merci pour tous les apprentissages et formations.

Merci de vivre dans une époque et un pays où l’espérance de vie est élevée.

Merci de pouvoir mémoriser tout un tas de bons souvenirs.

Merci pour les épreuves mises sur mon chemin qui me poussent à grandir.

Merci de m’aider à contribuer à un monde meilleur. Merci à Steven Pinker de nous prouver que nous vivions dans un monde de moins en moins violent. Les sociétés modernes sont  bien plus pacifistes que les premières civilisations. Les conquêtes mongoles ont fait l équivalent de 278 millions de morts par rapport à la population mondiale de l’époque, la seconde guerre mondiale 55 millions.

Je me sens reconnaissante tout simplement d’être en vie !

Écrivez au moins 3 kifs par jour comme le conseille Florence Servan Schreiber et si vous n avez pas le temps faites une longue liste d’un coup comme je viens de le faire. Finalement quand on s’y penche sérieusement on a du mal à s’arrêter et ça fait du bien ! Alors Merci, merci, merci !!! Pratiquer la gratitude permet de muscler son esprit à se focaliser sur le positif donc n’hésitez pas.

Musiques sur ce thème :

  • Thank you » Dido,
  • « Thank you » d’Alanis Morisette. Dans son clip elle n’hésites pas à se mettre nue. Tiens je parie que la gente masculine va aller vérifier… 🙂
  • « I thank you » -version ZZ top (ou la version de Sam and Dave à votre convenance)
  • Thank you for loving me – Bon Jovi
  • « Thank you » de Boys II Men

 

 

Alors pourquoi la voie du milieu ?

Peut être parce que je suis née sous le signe de la Balance et que l’équilibre a toujours été important pour moi.

Le Yin /le Yang ; le Féminin/ le Masculin ; la Nuit/ le Jour; le Bien/le Mal; le Froid/ le Chaud; l’ Intérieur/l’ Extérieur, le Passif/l’Actif etc…

Tout semble dualité à la fois opposé et complémentaire : L’un ne pourrait exister sans l’autre donc tout est lié.

En outre, dans le bouddhisme la voie du milieu représente un mode de vie qui évite les extrêmes. Dans notre monde en perpétuel changement, nous n’avons bien sûr, pas tous le curseur positionné au même endroit qu’il s’agisse de notre caractère, de nos besoins ou encore de nos limites.

Finalement ce titre me semblait plus sérieux que  » Mon monde des Bisounours » bien que cela revienne au même 🙂

Je souhaite ce blog bienveillant c’est pourquoi je vais tenter de limiter les jugements, de ne pas user d’émotions négatives et de mettre un peu d humour afin d’alléger certains sujets. Les thèmes seront variés : Mieux être, psychologie et parentalité positive, créativité, philosophie, échange de connaissances, d’expériences, d’émotions dans le but de se sentir relié et vivant !

Ma cible : les femmes ? Non je viens d’écrire que tout est lié donc ce blog s’adresse a tous ceux qui souhaite contribuer à un monde meilleur !

Pour finir si certains veulent contribuer n’hésitez pas à me faire part de vos idées.

yin-yang-symbole-variante_318-50138

Musiques inspirantes :

  • Imagine – John Lennon
  • Heal the world -Michael Jackson
  • One – Version U2 & Mary J. Blige
  • Shiny Happy People – REM
  • Hallelujah – Jeff Buckley
  • Let it rain – JBJ & Pavarotti